06 24 97 44 42 | 06 13 04 51 44

Notre état d’esprit, un an plus tard.

Comme on vous le disait dans l’article précèdent, voilà déjà un an que nous avons créé PW. Au-delà de l’entreprise, et pour que celle-ci fonctionne bien, notre envie et notre ressenti sont primordiaux. C’est pourquoi aujourd’hui on vous livre notre état d’esprit : 

Wallis :

Je rentre dans ma cinquième année d’entrepreneuriat et je prends de plus en plus confiance en mon travail et mes conseils destinés à mes clients. J’ai enfin passé le cap des « mais vous êtes jeune pour avoir votre entreprise » ! En bref j’ai vieilli …

Je suis dans une période positive dans laquelle je me sens bien dans l’entreprise, les perspectives professionnelles futures ne me font pas peur et je suis à l’aise avec mon réseau et mes clients. Plusieurs fois au cours de ces 4 années écoulées j’ai voulu arrêter face à la difficulté, les sacrifices financiers et tous les autres inconvénients de l’entrepreneuriat. Pour ceux qui ne me connaissent pas j’aime mon travail, je suis une vraie passionnée et cela peut-être à double tranchant. Oui, parce que je passerais ma vie au travail à démarcher, agrandir mon réseau, réaliser de nouveaux projets, imaginer des agencements. J’ai beaucoup appris de mes échecs et de mes erreurs. Autodidacte, chaque journée est un apprentissage et j’apprécie d’apprendre sans cesse de nouvelles choses puis de les mettre en application. A cela il faut ajouter les déceptions humaines, la confiance perdue. On apprend à se méfier, analyser une situation, on prend des décisions dures envers des personnes afin de continuer son chemin sereinement.

L’entrepreneuriat est l’histoire de ma vie, je suis aujourd’hui la petite fille qui disait à 10 ans : « de toute façon j’aurais mon entreprise, je ne serais jamais salarié » .

Pauline :

Je vais surement reprendre les mêmes mots que Wallis, mais de mon coté je n’ai jamais rêvé d’avoir un responsable et de vivre dans une hiérarchie professionnelle, très peu pour moi.
C’est d’ailleurs ça qui nous a aussi donné envie de nous lancer ensemble, nous avons la même envie de nous surpasser pour ne pas avoir quelqu’un au-dessus de nous dans notre vie professionnelle.

De mon côté, je suis plutôt satisfaite de voir l’évolution de notre entreprise en un an, c’était un grand challenge pour moi, de quitter un poste en CDI avec des responsabilités, pour un avenir incertain.

Mais je ne suis pas déçue, et même fière du chemin parcouru jusqu’à aujourd’hui, ensemble avec Wallis.

Pour l’avenir, je souhaite que l’on puisse développer la partie organisation d’événement pour les particuliers et les professionnels, avoir des évènements tous différents à organiser d’ici un à deux ans, sera pour moi un accomplissement professionnel.